[Accueil] - [Plan du site] - [Rechercher] - [ C O L R T S P ]  

 
Wikipédia, l’encylopédie asymptotique
 

par nojhan le 2 mars 2006

Cet article se veut une réponse à un article publié par Rui Nibau sur Framasoft, s’intitulant « A propos de Wikipédia ».

Rui Nibau propose une analyse et quelques critiques de Wikipédia, dans un article bien construit et intéressant. Cependant, l’auteur avoue lui-même ne pas avoir pris le temps de s’informer « à la source », en plongeant dans le grand bain Wikipédien. On le croit volontier, car certains passage montre qu’il reste finalement assez tributaire des visions réductrices popularisées par les « analyses » de média généralistes. Je ne veux en aucun cas critiquer la démarche, je ne suis au contraire que trop heureux de pouvoir réagir à un article intelligent, en espérant que cela fera mieux comprendre ce qu’est réellement Wikipédia.

Sur le fonctionnement de Wikipédia

La première partie de l’article est consacrée à une description du fonctionnement de Wikipédia, et c’est évidemment là qu’il y a le plus d’erreurs. D’une manière générale, il convient de garder à l’esprit qu’il y a toujours un certain écart entre la vision qu’ont les médias (au sens très large du terme) de Wikipédia, les règles que Wikipédia présente comme siennes et ce qui se fait en pratique.

Sur la validité du contenu

Le premier argument sur la validité du contenu concerne le « rejet de l’argument d’autorité », qui est mal compris ici. En effet, dans la pratique, les wikipédiens aiment, c’est un fait, juger des compétences des contributeurs sur ce qu’ils font, plutôt que sur ce qu’ils disent pouvoir faire. Les faits, ce sont les contributions qu’apportent effectivement quelqu’un, la qualité de ses modifications aussi bien que de son argumentation en cas de débat.

Partant, Rui Nibau considère que cette approche des choses justifierais aux yeux des wikipédiens une égalité totale des contributeurs, qui seraient tous considérés comme possédant un égal niveau de savoir. Il y a une méprise. L’égalité ne se situe pas au niveau de la connaissance que peut approter un contributeur, mais au niveau de l’apport qu’il peut faire à l’article. Un article n’est pas réductible au savoir qu’il contient, mais comprends également la qualité de la rédaction, les illustrations, la typographie, etc. Ce à quoi les participants attache de l’importance, c’est à l’idée que, quelque soit votre niveau de connaissance sur un sujet, vous pouvez vraisemblablement toujours apporter quelque chose à l’article. Cette idée se fonde sur la confiance dans les autres contributeurs, qui sont censé pouvoir par eux-même juger de leurs capacitées, et donc éditer l’article en fonction. Si on veut appuyer là où ça fait mal, c’est sur cette notion de confiance qu’il faut le faire.

Pour faire écho à la conclusion de ce passage, je dirais simplement que pour réparer ma baignoire qui fuit, je préférais toujours suivre les conseils ou faire appel à quelqu’un qui sait réparer des baignoires, qu’il ai appris à le faire sur le tas ou dans un manuel.

Sur la force du nombre

Concernant ce passage, il y a deux confusions, dont l’une apparais très souvent dans les articles traitant de Wikipédia.

La première, la plus grande, concerne l’idée de « fait scientifique ». Il faut être tout à fait clair, Wikipédia n’est pas une encyclopédie scientifique. Wikipédia ne présente pas les faits scientifiques comme étant des vérités, non plus qu’elle ne se limite à une « saine objectivité ». Wikipédia est une encyclopédie neutre. Et il faut bien comprendre ce que cela implique. La neutralité implique qu’une théorie scientifique ne sera pas présentée comme plus « vraie » que la plus fumeuse des théories religieuse. Cependant, elle implique également qu’il faudra replacer chacune des théories dans son contexte, et donc préciser ce qui est « scientifique » de ce qui ne l’est pas.

La deuxième erreur est d’affirmer que les wikipédiens considèrent que le passage de plusieurs contributeurs « valide » un article. Ce n’est évidemment pas le cas. Les informations présentent dans les articles ne deviennent véritablement « validées » qu’à partir du moment où elles sont sourcées. Sur un article de Wikipédia, on considère qu’une information a sa place à partir du moment où elle est publiée. Cela ne veut pas dire qu’elle soit nécessairement vraie (au sens objective ou scientifiquement avérée), mais elle satisfait alors au principe de neutralité (disons, pour nuancer, que l’on sait que l’ont peut la présenter de façon neutre, puisque l’on peut alors l’attribuer).

Si force du nombre il y a, c’est tout d’abord au niveau de la qualité de présentation de l’article. La validité des informations n’est qu’hypothétique, et la force du nombre est simplement alors l’espérance que parmi la masse de contributeur, il s’en trouvera un qui aura la connaissance nécessaire pour les valider.

Pour résumer, la force du nombre ne permet pas la « validation d’un fait scientifique », mais la « bonne présentation des connaissances ».

Sur le modèle de développement des logiciels libres

Là, je voudrais dire que je suis tout à fait d’accord avec RNB sur ce point : Wikipédia n’est pas développée sur le modèle des logiciels libres. Cependant, je nuancerais ici encore les conclusions qui sont tirée de cette constatation.

Je l’ai déjà dis plus haut, mais ici aussi il faut tordre le cou à l’idée que seul des spécialistes d’un domaine peuvent apporter quelque chose à un article. Je connais moi même des spécialistes qui n’ont aucune capacité de synthèse, qui sont nuls en orthographe, qui ont un style d’écriture déplorable ou qui sont incapable de vulgariser clairement. Et bien, sur Wikipédia, ces gens ont la possibilité de s’affranchir de leurs incompétences dans ces domaines, en s’appuyant sur d’autres contributeurs. Encore une fois, les Wikipédiens ne sont pas égaux devant leur savoir, ils sont égaux parce que produire un article de qualité nécessite la combinaison d’un certain nombre de compétences.

Au contraire de l’auteur, je suis de ceux qui croient qu’il existe des « généticiens avertis », mais cela ne m’entraine pas à considérer qu’il y a égalité de connaissances entre celui-ci et un illustre spécialiste. Simplement, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice, même si c’est sur des plans différents.

Sur la manipulation du contenu

Voilà une critique pertinente, que l’on aimerait voir plus souvent mise en avant. En effet, une des fragilités de Wikipédia, c’est de considérer que 1) il y aura toujours plus de bonnes volontés que de mauvaises et que 2) la « modération » a posteriori peut permettre de gérer les mauvaises volontées.

Cependant, il faut ici aussi nuancer un peu. S’il est vrai que Wikipédia n’a pas encore atteint le niveau où elle attirera le moindre groupe de pression, il faut tout de même constater qu’on est loin du site d’amateur. Wikipédia (dans sa version anglaise) se place dans le peloton de tête des principaux sites du web, et force est de constater que 1) il n’y a pas eu d’attaque d’envergure que la communauté n’ai pu gérer et que 2) l’effondremment annoncé de la qualité des articles ne s’est pas produit.

Bien sûr, on peut arguer que cela ne saurait tarder... attendons, donc.

Sur une analyse scientifique de Wikipedia

Il manque à l’argumentaire l’étude menée par la prestigieuse revue Nature, qui est autrement plus pertinente que celle menée par le Guardian (que je qualifierais de tout sauf de scientifique).

Je suis souvent frappé par cette tentation de vouloir prouver la faible qualité de Wikipédia en y introduisant des erreurs et en regardant comment elles seront corrigées. En effet, voilà bien une idée qui va à l’encontre des principes de base d’une expérimentation scientifique :-) On n’influence pas une expérience pour finir par dire qu’elle a été influence, cela n’a pas de sens. Si l’erreur introduite n’est pas corrigée, l’auteur va pouvoir clamer sa victoire... mais en même temps, s’il ne l’avais pas introduite, il n’y aurais pas eu d’erreur... on dirait du P. K. Dick.

Finalement, quel est le but d’une telle méthode ? Prouver l’ouverture de Wikipédia ? Nul besoin de le démontrer, c’est une des bases du projet. Prouver que de mauvaises intentions peuvent nuire au projet ? Il me semble que c’est valable pour à peu près n’importe quoi. Fondamentalement, je crois que le problème viens de ce que l’on veut juger Wikipédia comme si elle n’avait pas des spécificités par rapport à d’autres médias.

Sur la théorie de l’évolution sur Wikipédia

Ayant moi même été formé dans le même domaine, je crois bon de préciser que je suis tout à fait d’acord avec les critiques de RNB sur le traitement du sujet sur le Wikipédia francophone, on est très loin d’une bonne qualité. Cependant, là aussi il est bon de se mettre un peu en perspective. J’invite donc le lecteur à comparer le traitement du sujet sur le site francophone avec celui du site germanophone, on peut déjà voir une différence. Allons plus loin, et comparons avec le même sujet, traité sur la Wikipédia anglophone, l’écart est assez profond.

Pour les Wikipédiens, c’est la preuve que le temps est une donnée extrêmement importante pour juger de la qualité de la démarche. Le wiki se complète sur la base des domaines de prédilections de ceux qui y accède, et dans les débuts du site, il s’agit bien sûr des férus d’informatique. Par la suite, le wiki grandissant en taille et en notoriété, d’autres gens sont attirés, la population se diversifie. Le processus fondamentalement itératif du wiki permet de s’appuyer sur les épaules des contributeurs précédants, sans devoir repartir de zéro. Si la Wikipédia francophone n’a pas atteint une bonne qualité dans tel ou tel domaine (ce que l’on ne saurait contredire), c’est tout simplement parce qu’elle n’a pas atteint la maturité, la masse critique de contributeur dans ces domaines.

Il est, je l’accorde volontier, particulièrement difficile de juger de la maturité d’un domaine sans le connaître. C’est le second véritable problème de Wikipédia.

Sur la conclusion

À l’instar de la conclusion tirée par Nature, je dirais que non, en effet, Wikipédia ne doit pas être considérée comme une source fiable de vérités scientifiques. Le lecteur ne doit pas prendre Wikipédia pour argent comptant. Cependant, le spécialiste, quel qu’il soit, doit éditer les articles avec enthousiasme, car Wikipédia ne perd que très peu d’informations de qualité. La nature itérative du projet est le gage d’une augmentation de la qualité.

Plutôt que le simple terme d’« encyclopédie », nombreux sont les wikipédiens qui emploient le terme de « projet encyclopédique », qui semble en effet mieux transmettre le principe de Wikipédia.

Enfin, sur les solutions proposées par RNB, je dirais qu’elles ont déjà été essayées. En effet, avant de lancer le projet actuel, les fondateurs de Wikipédia avait déjà tenté la mise en place d’une encylopédie. Celle-ci, Nupédia, utilisait sensiblement le modèle que propose RNB, et c’est plantée (magistralement diront certains) faute de contributions. Le modèle particulièrement ouvert de Wikipédia n’est certes pas exempt de défauts, mais il a la particularité de fonctionner, et de bien fonctionner.

Conclusion

Résumons les erreurs que l’on peut recontrer dans l’article de RNB :
-  le rejet de l’argument d’autorité ne se fait que dans le sens où il ne suffit pas de clamer être un spécialiste, encore faut-il prouver que l’on peut effectivement apporter quelque chose à Wikipédia ;
-  l’égalité des Wikipédiens n’est pas au niveau du savoir ou des compétences, mais au niveau de la possibilité d’apporter leur contribution à un article ;
-  Wikipédia n’est pas une encyclopédie où l’objectivité (ou la « vérité ») scientifique est la seule présente, c’est une encyclopédie neutre, où les points de vues publiés (même les plus farfelus ont le droit d’être cités, tout en étant replacés dans leurs contexte ;
-  la force du nombre ne permet pas la « validation d’un fait scientifique », mais la « bonne présentation des connaissances » ;
-  Wikipédia n’est pas tant une « encyclopédie » qu’un « projet encyclopédique ».

Je crois que l’on peut facilement résumer les véritables problèmes que rencontre Wikipédia :
-  Wikipédia postule que le nombre de bonnes volontés sera toujours proportionnellement plus grand que le nombre de mauvaises volontés, ce qui n’est évidemment pas certain ;
-  Wikipédia, de par sa nature même de « projet perpétuel », rassemble un contenu extrêmement hétéroclite en terme de qualité, il est difficile pour un non-spécialiste de faire la part des choses entre un domaine bien traité et un domaine maltraité.

On m’a soufflé un jour une citation (attribuée à George Christophe Lichtenberg), qui, je trouve, exprime bien la difficulté de juger un projet aussi novateur que Wikipédia : « Il en est de l’esprit comme de la musique ; plus on l’entend, plus on exige de subtiles nuances. ». N’oublions pas que Wikipédia n’est pas « dangereuse » ou « indispensable », elle ne demande que de la nuance pour être comprise.


Commentaires

Par cherrinle 22 mars 2013 : Wikipédia, l’encylopédie asymptotique
Shop, buy and read reviews on iphone 5 charger cable ... 5,0.2m cable length ...Lightning to USB Cable (1 m) - Apple Store (U.S.)
Répondre a ce message
Par xiaofangsle 9 mars 2013 : Wikipédia, l’encylopédie asymptotique
High quality light source : High reliability, no dead lights, LED Ceiling Light no patch Excellent color rendering : Luminous uniform, soft light, no glare, not to hurt the eyes High illumination : Fit to the requirements illumination of the commercial lighting and the energy saving rate is up to 80% - LED Ceiling Light
Répondre a ce message
Par natle 9 mars 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique

« Il n’y a pas eu d’attaque d’envergure que la communauté n’ai pu gérer » n’a guère de sens dans le cas d’actions de désinformateurs qui agissent insidieusement.

Wikipedia gagnerait à mon sens à accorder à tous, y compris fort modestes, droit d’avoir raison : à ne pas se contenter de relayer servilement tout message clamé par une entité connue, donc à rendre compte de toute mise en perspective non réfutable publiée (un scrutin pourrait décider de sa pertinence, comme c’est aujourd’hui le cas après une proposition de suppression), même par des inconnus.

Lire à ce propos :

- Wikipedia, constats et propositions
Répondre a ce message

    Par NoJhanle 16 mars 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique

    Article très intéressant, merci pour le lien.

    Je suis assez d’accord avec vous, notamment sur le fonctionnement des « Pages à supprimer » et sur l’intérêt d’un premier filtre logiciel pour aider les débutants.

    Par contre, je ne suis pas sûr qu’étendre le vote aux contenu des articles soit une bonne idée. Les votes sont vraiment un pis aller quand il faut aller vite ou trancher un débat difficile, mais ils posent souvent autant de problèmes qu’ils n’en résolvent (l’entrisme n’étant pas le moindre).

    Pour le contenu des articles, il me semble plus juste de considérer qu’une discussion encourage les arguments censés, alors que le vote tend à généraliser les avis non réfléchis.


    Répondre a ce message

      Par natle 16 mars 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique

      > je ne suis pas sûr qu’étendre le vote aux contenu des articles soit une bonne idée. Les votes sont vraiment un pis aller quand il faut aller vite ou trancher un débat difficile

      > considérer qu’une discussion encourage les arguments censés, alors que le vote tend à généraliser les avis non réfléchis.

      Je partage ce point de vue, ma proposition ne concernait que les discussions ne débouchant pas ou les cas manifestement urgents (car jugés tels par tous les participants). L’intro de la proposition est à présent plus explicite.

      Merci

      - Wikipedia, constats et propositions
      Répondre a ce message

        Par NoJhanle 16 mars 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique

        Dans les faits, il y a parfois recours à un vote pour trancher un débat concernant l’organisation général d’un article, surtout quand il reste un contributeur qui bloque toute discussion.

        Maintenant, si je comprends l’idée, je ne crois pas que l’on puisse se passer du principe de non-originalité, même si c’est au moyen d’un vote au cas par cas.

        En effet, si sur les articles calmes ça ne posera aucun problème de se mettre d’accord sur une légère critique de telle ou telle source, sur des articles chauds, c’est complètement impossible. Tout ce que l’on peut alors faire, c’est exposer des faits soutenant une critique, ou citer une critique publiée. Toute autre façon de faire est forcément subjective, et dans un débat, il est impossible de trancher. Multiplier les points de vues par le nombre de contributeurs, c’est risqué, très risqué.

        La non-originalité est effectivement un biais si on suppose que tout les contributeurs sont intelligents et capable de recul, mais c’est indispensable pour trancher dans les faits, face à des « fâcheux ».


        Répondre a ce message

          Par natle 16 mars 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique

          > je ne crois pas que l’on puisse se passer du principe de non-originalité, même si c’est au moyen d’un vote au cas par cas.

          Si Wikipedia, hors du scientitique et du technique, n’accepte que les éléments (même de pure désinformation) diffusés par les entités établies, sans proposer aucun contrepoint, elle deviendra à mon sens une agence de presse.

          Le scrutin proposé offre moyen de distinguer les propositions de ’crackpots’ (dingos fans d’une thèse dont l’inanité est démontrée, qu’il faut donc refuser ou placer dans un article balisé) des autres.

          > sur des articles chaud [ ... ] exposer des faits soutenant une critique, ou citer une critique publiée

          Je suis d’accord et propose, par ce scrutin, un moyen supplémentaire de procéder ainsi.

          > Toute autre façon de faire est forcément subjective

          Décider ’seules les entités établies’ me semble nettement plus subjectif (et source de subjectivité dans l’encyclopédie) que proposer "lorsque l’insertion d’une critique cause conflit un scrutin décide de son objectivité et de sa rigueur"

          > Multiplier les points de vues par le nombre de contributeurs, c’est risqué, très risqué.

          Je ne propose pas de multiplier les points de vue mais bien de les retenir en fonction du fait qu’ils n’énoncent rien de faux ou malhonnêtement exposé, ce dont des contributeurs (lors du scrutin) s’assureront.

          > La non-originalité est effectivement un biais

          Favorisant les riches et puissants.


          Répondre a ce message

    Par arbreaplumele 2 novembre 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique
    je souscrit totalement a l’auteur du texte publié le 9 mars 2006. Wikipédia francophone est un espace hélas qui obéit aux lois inconscientes et Franchouillardes. je m’explique : vous passez un article sur quelque chose qui est connu à l’étranger dans plusieurs pays mais pas en France et selon le modérateur ou représentant du site l’article est supprimé par ce que, dit on "on est pas la pour faire connaitre des actions mais pour expliquer des actins connues" (connues ? ou ? en France oui ? mais Wikipédia devrait ètre internationale même en Francophonie) Donc ce moyen d’user d’un pouvoir quasi bureaucratique de décision d’autant plus sans appel que tous les administrateur (comme dans une administration Française) font preuve d’une réaction solidaire de corps. Si bien que les phrases des administrateurs dans le forum du genre " veuillez nous escuser nous nous sommes trompé" sont des phrases quasi inexistantes il en existe peut ètre car l’exeption....la règle. Il me semble intéréssant pour ceux qui lisent ces langages d’aller sur Wikipédia Holande ou Angleterre l’ouverture d’esprit est, là bas, beaucoup plus présente. une dernière chose en exemple j’ai trouvé deux articles sur des artistes totalement inconnus et leurs actions et expos ou autre et par contre le refus de passer un article de deux artistes ayant une action pédagogique sur l’art assez connus sur le net et dans divers pays du monde.La plus belle raison de refus de l’un des deux fut "Wikipédia ne fait pas de la publicité pour des privés" présenter des oeuvres sur des artistes acceptés c’est normal mais d’autres artistes peuvent ètre refusé parce que pas connus par les administrateurs. On arrive trés vite la dans le domaine du copinage. Aussi je conseillerai à des gens compétants de créer une nouvelle forme de Wikipédia plus ouverte sur le monde, moins "petit chefs ou réaction corporatiste" si une structure est trop ankylosé, vérolé par des gens qui ont un pouvoir et veulent le garder...il faut reconstruire à coté sans se préocuper de la structure gangrénée. - Wikipédia l’ency ?lopédie asymptotique
    Répondre a ce message
le 7 mars 2006 : > Wikipédia, l’encylopédie asymptotique
Bonjour, Je souhaiterais utiliser tout ou partie de votre texte pour agrémenter une publication, me permettez-vous de citer vos propos ? Bien à vous cordialement !
Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire

Articles populaires

[Accueil] - [Plan du site] - [Rechercher] - [Admin.]       SPIP:Squelette